En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site.

RGPD : quel impact sur le recrutement ?

Posté par Fed Human dans Réussir votre recherche d'emploi
Le 24/02/2020

RGPD : quel impact sur le recrutement ?

Identité, formations, parcours professionnel… Au cours du processus de recrutement, les candidats sont amenés à communiquer un grand nombre d’informations personnelles. Informations à utiliser avec précaution, d’autant plus depuis la mise en place, en mai 2018, du Règlement général sur la protection des données, plus communément appelé RGPD. Quel est le but de ce règlement européen ? Et, surtout, quels sont les impacts et conséquences pour le recruteur et le candidat ? Le point complet avec Fed.

Qu’est-ce que le RGPD ?

Le RGPD, ou Règlement général sur la protection des données, est une loi européenne qui délimite les frontières de la gestion des données personnelles sur Internet. Le but étant d’établir un fonctionnement similaire et égalitaire dans ce domaine entre tous les membres de l’Union européenne.

Depuis le 25 mai 2018, toutes les entreprises de l’UE doivent donc respecter ce nouveau règlement au niveau du recueil de données au risque d’être exposées à des sanctions. Au-delà de fixer un cadre juridique unique et commun à l’échelle de l’Europe, la loi RGPD se présente surtout comme une avancée de taille concernant la protection des informations personnelles des internautes.

Les individus voient ainsi la protection de leurs données personnelles être renforcée et bénéficient donc de droits mieux définis et plus solides. Mais c’est aussi un moyen de « responsabiliser » les entreprises – et plus généralement les acteurs économiques - dans leurs gestions et leurs traitements de ces précieuses informations.

Au niveau de la France, le RGPD intervient en parallèle de la loi « Informatique et Libertés », du 6 janvier 1978. Si cette dernière renvoie partiellement au Règlement général sur la protection des données, elle présente aussi des dispositions supplémentaires, renforçant ainsi le droit des personnes et la responsabilité des entreprises.

> À lire aussi : La gestion des ressources humaines à l’heure du digital

RGPD : quelles conséquences pour les recruteurs ?

Inévitablement, compte tenu des informations personnelles que cela implique, le RGPD possède un impact sur le recrutement et les ressources humaines. Ainsi, les recruteurs ont désormais l’obligation légale de prévenir les candidats – et plus généralement les employés de l’entreprise – de leur utilisation des données collectées.

Plus précisément, les candidats et les collaborateurs doivent être tenus au courant :
• De l’identité de la personne responsable du fichier de gestion du personnel et, le cas échéant, s’il opère pour les ressources humaines ou pour un cabinet de recrutement extérieur ;
• Du but lié à la conservation des données : recrutement, gestion du personnel, etc. ;
• De la durée de la conservation des données recueillies ;
• Du destinataire de ces informations personnelles ;
• De la base légale de cette collecte de données : quels sont vos intérêts en tant que recruteur ou chef d’entreprise ? ;
• Des moyens d’exercer leur droit d’opposition ;
• Des moyens de porter réclamation auprès de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL).

Plus concrètement, dans le cadre d’un processus de recrutement, le responsable doit utiliser les informations obtenues exclusivement dans ce cadre précis. De plus, il est dans l’obligation de vérifier qui peut avoir accès à ces données et si les personnes concernées sont habilitées à le faire. Enfin, les recruteurs doivent également prévenir les représentants du personnel en cas d’utilisation du fichier de gestion du personnel et/ou d’une aide au recrutement.

Quel impact pour les candidats ?

Si le RGPD a un impact sur le recrutement, il permet surtout aux candidats d’être davantage protégés et, surtout, de rester maîtres de leurs informations personnelles. Ils ont ainsi des recours possibles si ces données sont utilisées à leur insu, dans un cadre qui ne leur convient pas.

Plus globalement, le Règlement général sur la protection des données offre aux candidats plusieurs droits :
• Le droit à l’oubli : le candidat peut demander la suppression de ses données des différents fichiers de l’entreprise ;
• Le droit à l’opposition : le candidat peut exiger la suspension ou l’arrêt du traitement de ses informations personnelles ;
• Le droit à la rectification : le candidat peut demander la mise à jour de ses données personnelles.

> À lire aussi : Entretien d’embauche : quels sont les droits du candidat ?

Groupe Fed vous conseille et vous accompagne …

Fed Human accompagne les candidats en recherche d’emploi et les entreprises à la recherche de profils ciblés. Retrouvez toutes les offres d’emploi sur notre site.


Les commentaires

ENCORE AUCUN COMMENTAIRE, SOYEZ LE PREMIER À RÉAGIR !

Partagez votre avis sur cet article !

A lire aussi

Quand l'envie de changer d'entreprise peut-elle se manifester ?
Réussir votre recherche d'emploi

Quand l'envie de changer d'entreprise peut-elle se manifester ?

Cela fait déjà quelques années que vous travaillez au sein de la...
La procédure d'inaptitude simplifiée : qu'est-ce que c'est ?
Réussir votre recherche d'emploi

La procédure d'inaptitude simplifiée : qu'est-ce que c'est ?

L’inaptitude médicale au travail est prononcée par le médecin du...
Recommandations professionnelles de son réseau : pourquoi et comment les demander ?
Réussir votre recherche d'emploi

Recommandations professionnelles de son réseau : pourquoi et comment les demander ?

Vous souhaitez rendre votre profil plus attractif aux yeux des...