Quelles sont les règles de renouvellement d’un contrat d'intérim ?

Posté par Fed Human dans Actu emploi RH
Le 08/04/2022

Quelles sont les règles de renouvellement d’un contrat d'intérim ?

Les contrats de travail temporaire, ou contrats d’intérim, sont strictement encadrés par loi, notamment en ce qui concerne leur durée. Quelle est la durée maximale de ces contrats ? Est-il possible de les renouveler et, si oui, combien de fois ? Dans quel cas est-ce impossible ? Retrouvez toutes les informations nécessaires sur la durée et les règles de renouvellement des contrats d’intérim.

Qu’est-ce qu’un contrat d’intérim ?


Le contrat de travail temporaire, plus couramment appelé contrat d’intérim, permet de mettre un salarié à la disposition d’une entreprise pour une tâche précise et, comme son nom l’indique, temporaire. Mais ce type de contrat doit respecter un cadre légal et ne doit notamment pas dépasser une durée maximale fixée par la loi (voir ci-dessous).

Dans le détail, le salarié signe un contrat avec une entreprise de travail temporaire. Cette dernière signe ensuite un contrat de mise à disposition avec l’entreprise qui a besoin d’un salarié pour une période donnée. Le contrat doit être signé par le salarié et lui être transmis au plus tard dans les 2 jours ouvrables après le début de la mission.

Le contrat d’intérim ne doit en aucun cas être utilisé afin de pourvoir un poste pour une activité durable et permanente. Il doit répondre à des termes précis, parmi lesquels :

  • le remplacement d'un salarié absent ;
  • le remplacement d'un salarié dont le contrat de travail est suspendu ;
  • un accroissement temporaire d’activité ;
  • une attente à combler avant l'arrivée d'un salarié embauché en CDI ;
  • un emploi saisonnier ;
  • un emploi qui exclut la signature d’un CDI (domaines du déménagement ou de l’hôtellerie, par exemple).

Durant toute la durée de son contrat, l’intérimaire bénéficie des mêmes droits que tous les autres salariés : tickets restaurants, participation aux frais de transport, etc. À la fin de sa mission, le salarié intérimaire perçoit une prime de précarité ainsi qu’une indemnité de congés payés.

> À lire aussi : Conseils recherche d'emploi : 5 étapes pour devenir intérimaire

Quelle est la durée maximale d’un contrat d’intérim ?

La durée maximale d’un contrat d’intérim varie entre 9 et 18 mois, renouvellement compris, en fonction de la nature de la mission. Toutefois, dans certains cas précis régis par le droit du travail et la convention collective, cette durée peut être portée à 24, voire à 36 mois.

Nature de la mission d’intérimDurée maximale, renouvellement compris
Réalisation de travaux de sécurité urgents9 mois
Attente de l’arrivée d’un salarié en CDI9 mois
Remplacement d’un salarié absent18 mois
Remplacement d’un salarié dont le contrat est suspendu18 mois
Remplacement d’un salarié temporairement en temps partiel18 mois
Emploi excluant un CDI18 mois
Emploi saisonnier18 mois
Accroissement temporaire d’activité18 mois
Remplacement d’un chef d’entreprise, d’un chef d'exploitation agricole ou d’une profession libérale18 mois
Mission à l’étranger24 mois
Remplacement d’un salarié avant suppression définitive du poste24 mois
Commande exceptionnelle à l'export24 mois
Cycle de formation réalisé en apprentissage36 mois



Il est à noter que si l’entreprise utilisatrice n’est pas en mesure d’indiquer une date de fin de contrat – par exemple, pour un remplacement d’arrêt maladie – l’employeur doit malgré tout indiquer une durée minimale d’intérim. Celle-ci peut être fixée librement, en accord avec toutes les parties.

Le contrat d’intérim peut-il être renouvelé ?

Un contrat d’intérim peut être renouvelé deux fois, quelle que soit la nature de la mission, tant que la durée totale du contrat – en incluant le ou les renouvellements – ne dépasse pas les limites légales.

Les conditions de renouvellement doivent impérativement être mentionnées, au choix :

  • dans une clause insérée dans le contrat de travail ;
  • dans un avenant proposé au salarié avant le terme du contrat initial.

En revanche, il existe deux cas particuliers dans lesquels il n’est pas possible de renouveler le contrat d’intérim. À savoir :

  • si l’employeur a aménagé la date de fin avec souplesse ;
  • si le motif d’accroissement temporaire d’activité concerne un poste visé par un licenciement économique.

Il est important de noter qu’en cas de dépassement des règles liées à la durée maximale du contrat, l'entreprise utilisatrice s’expose au risque de voir le contrat d’intérim requalifié en CDI. L’entreprise risque également une amende de 3 750 euros, qui peut être portée à 7 500 euros en cas de récidive.

> À lire aussi : Sélection d'arrêts de la Cour de cassation - deuxième trimestre 2021 - requalification en CDI

Groupe Fed vous conseille et vous accompagne…

Fed Human accompagne les candidats de tout âge dans leur recherche d’emploi et aide les entreprises à cibler les profils les plus intéressants. Retrouvez toutes les offres d’emploi sur notre site.

Les commentaires

ENCORE AUCUN COMMENTAIRE, SOYEZ LE PREMIER À RÉAGIR !

Partagez votre avis sur cet article !

A lire aussi

Ressources humaines : quand et comment bien recruter ?
Actu emploi RH

Ressources humaines : quand et comment bien recruter ?

Le recrutement est un moment clé de la vie d’une entreprise. Et...
Le risque d’invalidation des conventions de forfaits jours toujours d’actualité
Actu emploi RH

Le risque d’invalidation des conventions de forfaits jours toujours d’actualité

Elise Dangleterre, Avocat à la Cour revient sur l'invalidation...
Découverte d'un outil digital innovant pour aider les équipes RH dans leur gestion administrative
Actu emploi RH

Découverte d'un outil digital innovant pour aider les équipes RH dans leur gestion administrative

Sidney Rubinsztejn, CEO de Hey Octave, nous explique comment cette...